COMPAGNIE















Antoine Marguier débute sa carrière de musicien comme clarinette solo sous la direction de Claudio Abbado au sein de l’Orchestre des Jeunes de l’Union Européenne et du Gustav Mahler Jugendorchester. Armin Jordan l‘engage à l’âge de 23 ans comme clarinette solo de l’Orchestre de la Suisse Romande, poste qu’il a occupé pendant 17 ans. Passionné par la direction d‘orchestre, il étudie avec Roberto Benzi, James Levine, Kurt Masur et David Zinman, et devient l’assistant de Jesus Lopez-Cobos. En 2010 il est nommé sur concours chef d’orchestre en résidence de l’Orchestre National de Lyon. Il est chef invité, entre autres, des orchestres Philharmonique de Monte-Carlo, Strasbourg, Nancy, Mulhouse, Marseille, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Ensemble Contrechamps, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, le Lindenbaum Festival Orchestra – Séoul et l’Orchestre Lamoureux au Théâtre des Champs Elysées. Parmi les solistes qu’il a accompagnés figurent Khatia Buniatishvili, Maxim Vengerov, Alexandra Conunova, Miloš Karadaglić, Freddy Kempf, Camille Thomas, Camille et Julie Berthollet. A Genève où il réside, il est Professeur de Musique de chambre à la Haute École de Musique et directeur musical de l’Orchestre du Conservatoire, composé des professeurs et de leurs meilleurs élèves. Il est également co-fondateur et directeur musical de l’Orchestre des Nations Unies depuis 2011, un orchestre devenu un symbole de partage et de conscience interculturelle, incarnant l’esprit et les valeurs de l'ONU. Il est directeur musical de la Compagnie du Rossignol, réunissant sur scène solistes de l’OSR et comédiens. Une intégrale des enregistrements de leur répertoire est en cours, elle inclura trois commandes à des compositeurs d’aujourd’hui. Il vient d’être nommé pour 3 ans premier Chef permanent du Séoul International Community Orchestra Festival. Ses prochains concerts le mèneront à nouveau en Corée du Sud ainsi qu’aux USA.

En parallele à sa vie d'acteur, Joan Mompart a été le collaborateur artistique aux mises en scène d'Omar Porras (débuts en 1994 au Teatro Malandro), d'Ahmed Madani (entre 2004 et 2007 au CDN de l'Océan Indien), l'assistant à la mise en scène de Rodrigo Garcia (2003/04 à La Carniceria Teatro) entre autres. Il a mis en scène plusieurs projets musicaux, des concerts avec récitant, notamment avec l'Ensemble Contrechamps ou la Compagnie du Rossignol dont il est cofondateur avec le chef d'orchestre A. Marguier, en 2005 à Genève. LLum Teatre voit le jour en 2010 à l'occasion de la version scénique de La Reine des Neiges de Domenico Carli d'après Andersen, au théâtre Am Stram Gram de Genève. Dans La Reine des Neiges la musique de Christophe Sturzenegger est jouée en direct par 7 musiciens dirigés par un chef d'orchestre, le spectacle tourne en Suisse et en France entre 2010 et fin 2012. En janvier 2013 la Cie LLum se concentre au Théâtre de Carouge pour explorer le texte Woyzeck de G. Büchner. En mars 2013 a lieu la première de On ne paie pas, on ne paie pas ! de Dario Fo, la deuxième production de la Cie, à la Comédie de Genève, puis sur la Scène Nationale de Malakoff - Paris et en tournée jusqu'à fin 2014. En avril 2014, Ventrosoleil de Douna Loup, nouvelle création de la Cie LLum est jouée à Am Stram Gram, puis en tournée en France dans une version "de poche" . En juin 2015, Intendance de Rémi De Vos a été joué à Genève avec les élèves de l'école de Théâtre Serge Martin. Pour la saison 2015/16, le Llum Teatre coproduit deux créations. MÜNCHHAUSEN? de Fabrice Melquiot / prod. Am Stram Gram / Petit Théâtre / LLum. L'OPERA DE QUAT'SOUS de Brecht/Weill / prod. Comédie de Genève / Scène Nationale de Malakoff / Scène Nationale de Besançon / LLum.

















La violoniste Caroline Baeriswyl a eu pour professeur un quartettiste que l’on ne présente plus : Patrick Genet, le premier violon du Quatuor Sine nomine. C’est au sein de sa classe du Conservatoire de Genève qu’elle se verra décerner, en 1999, un premier prix de virtuosité. Suivant l’exemple de son professeur, elle s’adonne très tôt à la musique de chambre en créant notamment le Quatuor Da Capo à l’âge de seize ans. Aussi, son talent est remarqué lors de concours : en 1996, elle obtient le prix Maurice Sandoz au concours national des Jeunesses Musicales de Suisse et, en 1998, elle est lauréate du concours Pierre et Renée Glasson. Aujourd'hui, elle est titulaire du pupitre des premiers violons de l'Orchestre de la Suisse Romande, ce qui lui permet de s'adonner à la musique symphonique comme à l'opéra. Parallèlement, elle nourrit un grand intérêt à la musique de chambre, notamment avec le quatuor "Florestan" pendant plusieurs années et, depuis 2006, avec l'ensemble "D-cadences" constitué de vents et de cordes de l’OSR.
__________________________
Guillaume Le Corre obtient ses prix de clarinette et musique de chambre au Conservatoire de Caen en 1995, puis est admis au Conservatoire Supérieur de Lyon la même année. Son diplôme de fin d'études lui est décerné en 1999. Il intègre l'Orchestre de la Suisse Romande en 2000. Invité à plusieurs reprises comme clarinette solo à l'Orchestre National de France à Paris, il y jouera sous la direction de chefs prestigieux parmi lesquels Riccardo Muti.
__________________________
 
En 1992, Katrin Herda entre à la Hochschule für Musik de Fribourg-en-Brisgau où elle fait ses classes de flûte à bec (chez Agnes Dorwarth) et de basson (chez Karl-Otto Hartmann). En 1999, elle reçoit les diplômes d’enseignement instrumental et de musicien d’orchestre pour les deux instruments avec mention « très bien ». S’enthousiasmant également pour le contrebasson, elle s’y spécialise déjà pendant ses études. Ses premières expériences professionnelles comme musicienne d’Orchestre ont pour cadre la Südwestdeutsche Philharmonie Konstanz, les Städtische Bühnen Freiburg im Breisgau, le SWR Radiosinfonieorchester Baden-Baden/Freiburg et le Philharmonisches Orchester Gera où elle a occupé le poste de contrebasson solo pendant plus de deux ans. En janvier 2000, elle intègre l’Orchestre de la Suisse Romande comme bassoniste et solo-contrebassoniste. Elle est également professeure de contrebasson au Conservatoire de Genève.
__________________________
Débutant sa carrière musicale à l'harmonie de Chalais (CH), puis membre du Brass Band 13 Etoiles, Gérard Métrailler poursuit ses études musicales au Conservatoire de Musique de Genève avec Mario Alberti, puis dans la classe de Michel Cuvit avec qui il obtient un Diplôme Mention Très Bien (1985) suivi d' un Premier Prix de Virtuosité (1988). Avant d'avoir terminé ses études, il se voit confier (1987) le poste de trompettiste soliste remplaçant à l'Orchestre de la Suisse Romande. Deux autres moments forts de sa carrière : il obtient en 1987 un Deuxième Prix au Concours International de Genève et en 1988 un Deuxième Prix au prestigieux Concours Maurice André à Paris. En 1989 lui est décernée une Médaille de Bronze au Festival International de Jeunes Solistes de Bordeaux. Il est actuellement trompettiste à l'Orchestre de la Suisse Romande, 1er trompettiste de l'Ensemble Contrechamps (musique contemporaine), membre du Quintette du Rhône et professeur de trompette à la Haute École de Musique de Genève.
__________________________
De 1990 à 1993, Alexandre Faure étudie le trombone au Conservatoire national de Région de Metz dans la classe de Gilles Senon, puis de 1993 à 1998, il suit les cours de Michel Becquet et Alain Manfrin au Conservatoire national supérieur de Musique de Lyon où il obtient un 1er prix à l’unanimité avec les félicitations du jury ainsi que le prix spécial Antoine Courtois. Cette même année, il est sélectionné pour jouer avec l’Orchestre des Jeunes du Festival du Schleswig-Holstein. Il se perfectionne par la suite en musique de chambre au Conservatoire national supérieur de Musique de Lyon avec son quatuor de trombones Kimoïz en obtenant en 1999 un 1er prix. Il a joué avec l’Orchestre français des Jeunes dirigé par Marek Janowski, l’Orchestre des jeunes de la Communauté européenne sous la direction de Sir Colin Davis, l’Orchestre des Rencontres musicales d’Evian dirigé par Mstislav Rostropovitch et Jerzy Semkow et l’Orchestre des Jeunes du Festival de Verbier dirigé par Kurt Masur puis James Levine. Depuis 1998, il est trombone solo à l’Orchestre de la Suisse Romande.
__________________________
Bo Yuan est né en Chine. Il a commencé par étudier le violon, puis le violoncelle pour choisir finalement la contrebasse en 1978. Il est entré au Conservatoire de Shenyang en 1980 dans la classe du professeur Hoe Chung-Qing. A la même époque, il est premier pupitre de contrebasse au Symphony Orchestra of China.En 1990, il quitte son pays pour étudier à la Julliard School de New York (Professeur Levinson) pour finalement compléter ses études, en 1992,au Conservatoire de Lyon (Professeur M. Marder). Avant de rejoindre l'OSR en tant que premier pupitre de contrebasse en 2004, il occupe le même poste à l'Orchestre de l'Opéra National de Lyon, à l'Orchestre de l'Opéra de Dijon et à la Philarmonique de Thüringe, en Allemagne.
__________________________
Né à Genève, Michael Tschamper commence par étudier le piano et le tambour. En 1992 il se tourne vers la percussion, entre au Conservatoire de Genève et en 2002 il obtient un Diplôme de Soliste. La même année Michael est engagé en tant que 1er percussionniste à l'Orchestre de la Suisse Romande. Il poursuit sa formation par des études de musique de chambre, toujours à Genève, et en 2004, il se voit attribuer, avec les félicitations du jury, un Diplôme d'Ensemble de Musique Contemporaine. Michael forme en 2009 avec Jean-Pierre Berry (cor solo de l’OSR) le groupe “Electro Jazz Gang” dans lequel il compose et joue de la batterie et du clavier.

__________________________ 
Adrien Gaubert et Yvy Wong, contrebasse, Vincent Métrailler, trombone, Sophie Graf, mezzo-soprano, Antoine Courvoisier, acteur, collaborent avec la Compagnie du Rossignol.